Psychologie et Sociologie
Séduction et Drague
Couple
Compléments et autres
Passez à l'action

Pourquoi vous n’osez pas parler aux femmes ? Et comment vaincre sa timidité avec les filles ?

homme timide qui n'ose pas parler aux autres

Nous avons tous rencontré un jour ce problème : nous rencontrons une femme, elle nous plait, et… nous ne faisons rien. Pas de contact visuel (regarder dans les yeux) et pas de discussion.

Alors pourquoi est-ce que cela nous arrive et que pouvons nous faire pour arriver à avoir une discussion correcte avec une femme ? Mais surtout, comment faire sa timidité ?

Pourquoi vous n’osez pas aborder une femme ?

Notez bien que je parle de femmes dans cette page, mais que vous pouvez aussi rencontrer ce problème avec n’importe qui !

La peur d’aborder une femme est quelque chose qui est profondément ancré en nous depuis que l’Homme est Homme.

Il faut comprendre que pendant des milliers d’années, se faire rejeter par quelqu’un pouvait mener à l’exclusion dans le groupe.

Pensez au moment où l’Homme ne devait sa survie qu’au fait d’appartenir à une tribu qui savait comment chasser et cueillir des fruits. Un tribu où l’on devait se serrer les coudes pour survivre.

Or, dans ces temps anciens, se faire exclure du groupe signifiait sans doute une mort probable. Vous deviez quitter la tribu, perdre l’accès à la nourriture, perdre votre cabane (ou votre grotte) et donc devoir vous défendre seul contre la nature et ses prédateurs.

Donc, nous sommes naturellement timides, car ces mécanismes de défense sont encrés en nous. Des mécanismes qui sont totalement périmés dans la société moderne : il ne peut rien vous arriver de grâce si une femme ne veut pas parler avec vous ou répond simplement "non" lorsque vous l'invitez à boire un verre !

Avant d’aborder quelqu’un on se demande donc « qu’est-ce qui va se passer si je me fais jeter ? » ou encore « Si on se moque de moi, est-ce que tout le monde va le voir ? Est-ce que j’aurai encore des amis après ? ».

La timidité vient donc de la peur de ce rejet. De se voir mis à l'écart par les autres.

Que fait une femme lorsque vous venez lui parler ?

De son côté, la femme peut aborder les choses de manière différente.

Si un homme l’aborde, elle peut d’abord être méfiante. Mais, dans ce cas, c’est que vous n’avez pas fait les choses correctement pour vous montrer rassurant (voir plus loin).

Sinon, après avoir évalué rapidement le danger de la situation (qui doit être nul), elle va être intriguée. Elle va se dire « pourquoi cet homme vient me voir ? Qu’est-ce qu’il veut ? » mais surtout « Qui est-il ? Est-ce qu’il est intéressant ? » et "Est-ce que cet homme peut être un atout pour ma vie ?".

Pour répondre favorablement à ses attentes et vous montrer sous votre meilleur jour, vous devrez travailler sur vous et faire preuve de charisme.

Mais, surtout, comme vous le voyez, une femme ne va pas tout de suite vous jeter. Elle va déjà voir si vous pouvez lui apporter quelque chose, si vous êtes amusant, si vous lui procurez de bonnes émotions.

Quelques conseils pour apprendre à aborder les femmes ?

Aborder quelqu’un est un processus assez simple : on regarde la personne, on s’approche et on parle.

Pour ne pas effrayer la personne, on peut faire plusieurs petits trucs qui ne sont pas forcément naturels pour tout le monde :

  1. L’approcher de face (la personne doit bien nous voir pour ne pas avoir peur ou nous trouver menaçant),
  2. Montrer les paumes de ses mains (toujours pour ne pas paraître menaçant),
  3. Parler et dire « Bonjour, excusez-moi j’aimerais savoir / connaître / avoir un avis … » pour lancer la discussion
  4. Sourire (peut-être le plus important)
  5. Se tenir droit

Les femmes se nourrissent d’émotions, donc si vous pouvez l’amusez et la faire rire vous devez le faire. Si vous pouvez lui raconter une histoire qui va faire travailler son imagination faites-le aussi.

Mais surtout, évaluez en permanence la situation.

Vérifiez qu’elle est toujours intéressée, qu’elle vous regarde toujours (qu’elle n’est pas entrain de toujours regarder sa montre, son smartphone ou à côté de vous ou derrière elle).

Si vous remarquez cela, c’est qu’elle souhaite en terminer avec la conversation. Vous devez la libérer, la remercier et lui souhaiter une bonne fin de journée. C'est aussi simple que cela.

Rappelez-vous bien qu'en cas de refus, elle vous aura oublié dans les 10 minutes de toute façon. Vous pouvez même la croiser 1 heure après sans qu'elle s'aperçoive qu'elle vous avait déjà vu.

Abordez une femme pour lui demander un rencart (un « date »)

Le problème se pose de manière encore plus importante dans une situation romantique.

Le premier cas de figure est simple : vous croisez quelqu’un et vous l’abordez (voir avant).

L’objectif de la conversation est alors d’obtenir un moyen de contacter cette femme plus tard pour fixer un rendez-vous. Si la conversation se passe particulièrement bien, vous pouvez essayer de la prolonger en invitant la personne à prendre un verre avec vous.

Mais, dans la plus grande partie des situations, vous allez chercher à avoir un numéro de téléphone ou un autre moyen de la contacter plus tard.

Le deuxième cas de figure est beaucoup plus compliqué. Dans ce cas, il ne s’agit pas vraiment d’une rencontre. Mais, c’est une femme que vous croisez souvent ou régulièrement qui vous intéresse.

Dans certains cas, vous côtoyez peut-être assez souvent la personne. Cela peut être une amie d’un ami, quelqu’un avec qui vous êtes en classe ou que vous croisez au travail.

Donc, vous avez rencontré quelqu’un et vous souhaitez lui demander un rendez-vous amoureux. Vous souhaitez la voir un soir, au restaurant (par exemple), pour faire connaissance et éventuellement nouer une relation amoureuse.

Cette fois vous n’osez pas l’aborder évidemment par peur du rejet, mais également par peur de l’impact que peut avoir son rejet sur le reste du groupe.

Le jugement prend donc alors deux formes :

  1. Le jugement de la femme,
  2. Le jugement du reste du groupe (vos collègues, les étudiants, etc.)

Mais, dans les deux cas, il ne peut rien vous arriver.

Imaginons que le groupe vous rejette (ce que je n’ai jamais observé en vrai, puisque les hommes se serrent les coudes dans ce genre de situation). Au pire, il peut y avoir des moqueries.

Mais, dans ce cas, c’est votre statut de mâle alpha dans le groupe qu’il faut revoir (lisez comment devenir un alpha !). Et, à mon avis, vous n’êtes pas dans un groupe avec des personnes qui vous considèrent comme un ami. Vous devriez donc envisager de revoir vos fréquentations.

Maintenant, en ce qui concerne un rejet par la femme… Cela n’a strictement aucune importance !

En effet, si vous l’envisagez comme une possible relation amoureuse, c’est que de toute façon vous ne pouvez pas l’envisager comme une amie.

Donc autant tenter votre chance.

Si vous laissez la situation traîner, il va se passer deux choses de façon plus ou moins certaine :

  1. Elle va vous placer dans la friendzone,
  2. Vous allez développer une obsession malsaine pour elle

Il vaut donc mieux être fixé sur votre situation par rapport à elle plutôt que de faire traîner les choses. Mais, je l’admets volontiers, faire traîner c’est aussi confortable : cela évite d’avoir un « non ».

De nombreuses personnes préfèrent attendre longtemps plutôt que de se faire rejeter. Mais, cela n’est pas un « oui » non plus.

Il s’agit, à mon avis, d’une situation dans laquelle la femme peut tirer profit de l’intérêt que vous lui portez (elle va comprendre ce qu’il se passe). Bref, inconsciemment, elle peut essayer de profiter de vous.

Comment savoir si une femme va nous dire oui ?

Avant d’aborder quelqu’un, vous devez avoir beaucoup de confiance en vous. Vous devez-vous dire qu’elle va vous dire oui.

Mais, il est très difficile d’évaluer la situation correctement.

Tout d’abord, vous devez abordez une femme plus petite que vous. Il faut qu’elle puisse lever les yeux pour vous regarder. Cela vous donne un atout important dans la discussion puisque cela vous place dans une situation de domination par rapport à elle.

Ensuite, vous devez au maximum essayer de contrôler et d’évaluer l’environnement dans lequel vous-vous trouvez.

Il est donc préférable d’aborder une femme dans un lieu plus ou moins fermé ou contrôlé. Par exemple, une salle de concert ou un bar. Une librairie est aussi intéressante, de même qu’une salle de sport.

L’objectif est de déterminer quel est votre statut par rapport aux autres hommes. Etes-vous dans le top 10% des hommes de la salle. Pensez-vous que dans ce lieu, vous êtes l’élite ?

Si ce n’est pas le cas, vous devez travailler sur vous-même pour améliorer votre charisme ou votre apparence physique (faites du sport, tenez-vous droit, etc.).

Mais surtout, évaluez la valeur de la femme par rapport aux autres femmes.

C’est quelque chose de difficile à faire au début, mais l’idée est de se demander si cette femme peut avoir mieux que vous dans ce lieu. En effet, il y a peut-être des hommes qui semblent plus intéressants que vous, mais ils sont peut-être trop jeunes (ou trop vieux) ou alors ils embrassent déjà une autre femme…

Cette échelle de valeur est assez abstraite, je vous recommande donc de lire l’article sur le capital sexuel (ou SMV pour « Sexual Market Value ») ainsi que l’article sur l’hypergamie de la femme.

Si vous évaluez correctement la situation et que vous pensez que la discussion va bien se passer, je vous garanti que vous aurez beaucoup plus de chances de succès.

Dans ces conditions et pour faire une bonne évaluation, je vous déconseille d’aborder les femmes directement dans la rue. Masi, après, cela fait une bonne expérience et un bon entrainement.

Comment vaincre la timidité : les clés du succès

Cette page sera évidemment utile aux dragueurs de rue.

Mais si vous l’avez bien lu, vous verrez que les clés du succès sont beaucoup plus subtiles et moins compliquées qu’il n’y parait.

Contrairement à ce que l’on pense, il est beaucoup plus facile de faire un travail en profondeur sur soi, plutôt que d’essayer d’apprendre à dire et faire des choses « toute faite ».

La spontanéité, la joie et l’assurance s’apprennent naturellement à force de travail. Ce sont des choses qui doivent être intégrées en vous et qui ne doivent pas être simulées.

Vous ne devez pas tromper ou essayer de tromper les femmes en leur faisant croire que vous êtes une personne que vous n’êtes pas réellement.

Soyez la meilleure version de vous-même.

Voici les étapes pour vaincre la timidité (résumé de la page) :

  1. Comprendre d'où vient la peur d'être rejeté
  2. Comprendre que cette peur est maintenant irrationnelle
  3. Anticipé le rejet (savoir déjà ce que l'on va dire et faire lorsque l'on va nous dire non)
  4. Se socialiser, gagner en intelligence sociale (avoir plus de charisme par exemple)
  5. Apprendre à faire la conversation et le "small talk" (les petites discussions de tous les jours)
  6. Tenter, échouer, re-tenter, etc.

Il faut bien comprendre que vaincre la timidité ne se fera pas en une semaine ou même un mois. Cela va sans doute prendre des années. Alors autant commencer le plus tôt possible !